Audit du parc et politique d’impression

Faites auditer votre parc d’impression

Avec les pratiques professionnelles qui évoluent à grande vitesse, il est important de se poser la question de la politique d’impression de votre société.

Bien sûr pour des raisons de coûts, mais également pour des raisons d’usages (télétravail, mobilité, systèmes de GED…)

DFM réalise l’audit de votre parc d’impression avec des solutions personnalisées à la clé.

L’audit du parc et de la politique d’impression, pour quoi faire ?

L’audit du parc et de la politique d’impression de votre organisation va permettre à DFM d’identifier des leviers opérationnels pour construire une stratégie d’impression cohérente et évolutive avec vos pratiques et besoins.

Faire l’état du parc d’imprimantes

Imprimantes de bureau, imprimantes multifonctions, reprographie… DFM analyse votre parc machines afin de déterminer son état et son utilisation : volume d’impression, nombre de machines, fonctionnalités, âge, rapidité, nature des consommables, maintenance…
Il s’agit également de connaître son potentiel dévolution et d’intégration à votre système d’information et à vos usages.

Déterminer votre politique d’impression

Quels sont les objectifs en termes de coûts ? Quels sont les attentes des collaborateurs ? Est-ce que votre entreprise souhaite réduire sa consommation de papier dans le cadre d’une démarche RSE ? Est-ce que votre entreprise conduit une stratégie de digitalisation, de numérisation ou de GED ?

DFM vous aide à identifier les améliorations possibles, vous préconise les solutions et règles adaptées à vos besoins spécifiques et vous accompagne ensuite pour déterminer les justes coûts et investissements.

Enfin, nous vous aidons à déployer les nouvelles solutions et former les collaborateurs.

Piloter votre politique d’impression et optimiser vos coûts

Grâce à l’audit du parc et de la politique d’impression, DFM vous permet d’agir concrètement pour piloter votre politique d’impression de manière opérationnelle, avec des données concrètes liées à l’usage et aux dépenses : reporting, suivi des coûts, quotas… et un contrôle précis des éventuels dysfonctionnements et pistes d’amélioration.